OBJECTIFS DU DESENFUMAGE

L’article 10 de l’arrêté du 5 août 1992 définit ainsi l’objet du désenfumage :

«  Le désenfumage a pour objet d’extraire des locaux incendiés une partie des fumées et des gaz de combustion afin de :

  • rendre praticables les cheminements utilisés pour l’évacuation du public et l’intervention des secours,
  • limiter la propagation de l’incendie en évacuant vers l’extérieur chaleur, gaz et imbrûlés ».

LOCAUX A DESENFUMER

Tous les escaliers, encloisonnés ou non, sont à désenfumer.

En outre, sont à désenfumer tous les compartiments et les locaux suivants :

  • – en sous-sol : tous les locaux de superficie > 100 m²
  • – en rez-de-chaussée et en étage : locaux non aveugles de superficie > 300 m²

Le désenfumage peut être naturel ou mécanique. Dans le cas particulier des cuisines des restaurants d’entreprise, si l’implantation et la surface de la cuisine rendent leur désenfumage obligatoire ou que celui-ci résulte d’une volonté délibérée, on pourra se reporter utilement aux règles des ERP en la matière.

LES PRINCIPAUX TEXTES

  • E.R.P.(Établissements Recevant du Public)
    • Code de la construction et de l’habitation
    • Arrêté du 25 juin 1980 modifié
    • Arrêté du 22 juin 1992
    • Arrêté du 2 février 1993
    • Instruction Technique n°246
    • Instruction Technique n°263
  • BÂTIMENTS D’ HABITATION
    • Code de la construction et de l’habitation
    • Arrêté du 31 janvier 1986 modifié
    • Fiches techniques approuvées le 25 Juin 1997 par la Commission du règlement de construction (Article R111-16-1 du CCH)
  • LIEUX DE TRAVAIL
    • Code de la construction et de l’habitation
    • Décret 92-332 du 31 mars 1992 modifié
    • Arrêté du 5 août 1992 modifié
    • Circulaire 95-07 du 14 avril 1995
  • I.G.H. (Immeubles de Grande Hauteur)
    • Code de la construction et de l’habitation
    • Arrêté du 18 octobre 1977 modifié
    • Circulaire du 7 juin 1974
  • INSTALLATIONS CLASSÉES (Entrepôts couverts)
    • Code de la construction et de l’habitation
    • Arrêté du 1er avril 1987 modifié
    • Arrêté du 1er Janvier 2003 (rubrique 1510)
  • PARCS DE STATIONNEMENT COUVERTS
    • Code de la construction et de l’habitation
    • Arrêté type 2935 (ex 331bis), pour les parcs d’établissements recevant du public.
    • Arrêté du 31 janvier 1986, pour les parcs de bâtiments d’habitation.
    • Instruction Technique annexée à la circulaire interministérielle du 3 mars 1975.

 

LA REGLEMENTATION

Source : Article Désenfumage de Wikipédia en français (auteurs)https://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%A9cial:Citer/D%C3%A9senfumage

E.R.P.(Établissements Recevant du Public)

A/ 1er groupe – 1re à 4e catégories

  • Circulations – le règlement de sécurité, dans les articles DF, impose le désenfumage de certaines circulations horizontales encloisonnées et halls accessibles au public :
    • circulations de longueur totale supérieure à 30 mètres
    • circulations desservies par des escaliers mis en surpression
    • circulations desservant des locaux réservés au sommeil
    • circulations situées en sous-sol
  • Locaux – il impose également le désenfumage de certains locaux :
    • locaux de plus de 100 m2 en sous-sol
    • locaux de plus de 300 m2 en rez-de-chaussée et en étage
    • locaux de plus de 100 m2 sans ouverture sur l’extérieur (porte ou fenêtres)
  • Compartiments : quand ce principe de distribution est autorisé et utilisé, les compartiments doivent être désenfumés :
    • si le compartiment comporte des cloisons toute hauteur (de plancher bas à plancher haut), les circulations, quelle que soit leur longueur, sont désenfumées ainsi que les locaux définis ci-avant ;
    • si le compartiment est traité en plateau paysager, ou avec des cloisons partielles, l’ensemble du volume est désenfumé
  • Escaliers : tous les escaliers encloisonnés doivent être désenfumés. Le désenfumage des escaliers non encloisonnés n’est pas exigible, si les volumes avec lesquels ils communiquent directement (niveaux, locaux, circulations, etc.) ne sont pas obligatoirement désenfumés. Le désenfumage des escaliers desservant au plus deux niveaux en sous-sol n’est pas exigible non plus.

B/ 2e groupe – 5e catégorie

L’article PE 14 liste les volumes à désenfumer dans le cas général. Voir également les dispositions spécifiques à chaque type d’établissement (articles PO notamment)

Les salles situées en rez-de-chaussée et en étage de plus de 300 mètres carrés et celles de plus de 100 mètres carrés situées en sous-sol doivent être désenfumées.

Les escaliers encloisonnés doivent être désenfumés.

Atrium

Le terme générique “atrium” est utilisé ici pour désigner un volume libre intérieur sur plusieurs niveaux d’un bâtiment (atrium, patio, puits de lumière, etc.).

L’atrium ainsi que tous les locaux et circulations adjacents ouverts sur celui-ci doivent être désenfumés, naturel ou mécanique pour l’atrium, obligatoirement mécanique pour les locaux et circulations adjacents.

Le désenfumage mécanique les locaux et circulations ouverts sur l’atrium évite l’amorce du tirage thermique par l’atrium (effet cheminée) susceptible de transmettre l’incendie à tous les niveaux supérieurs.

Le déclenchement du désenfumage doit être automatique et doublé d’une commande manuelle.

Bâtiment d’habitation

En général le désenfumage est imposé dans les escaliers protégés, et les circulations communes des immeubles classés troisième famille B ou quatrième famille selon l’arrêté du 31 janvier 1986. Le déclenchement du désenfumage peut être manuel ou automatique.

Immeuble de grande hauteur (IGH)

Le règlement IGH admet deux solutions :

Solution A

  • soufflage dans les escaliers (surpression)
  • soufflage et extraction (débit identique) dans chaque sas (pression)
  • soufflage et extraction dans les circulations horizontales communes (dépression)

Solution B

  • soufflage dans les escaliers (surpression)
  • Soufflage dans les sas (pression)
  • Passage de l’air des sas dans les circulations horizontales communes
  • Extraction dans les circulations horizontales communes (dépression)

Le déclenchement est automatique dans le premier compartiment sinistré, par des détecteurs sensibles aux fumées répartis dans les circulations horizontales communes, et manuel dans les autres compartiments, sur ordre des sapeurs-pompiers (lors d’une 2e détection, les volets de désenfumage ne s’ouvrent pas) le désenfumage de secours peut être utilisé par les sapeurs-pompiers pour désenfumer un autre niveau.

Parking

Les parkings couverts doivent être systématiquement désenfumés.

Local professionnel

Le Code du travail peut exiger le désenfumage de certains locaux professionnels, en général il s’agit des locaux de plus de 300 m2 en rez-de-chaussée ou en étage et de plus de 100 m2 aveugles ou en sous-sol.